back
Download App
icon 0
icon TOP UP
rightIcon
icon History
rightIcon
icon Log out
rightIcon
icon Get the APP
rightIcon
Comment(s)
View
Chapters

Chapitre 1
Prologue

Louis regarde dans le vide pendant de longues minutes. Une dizaine de jours se sont écoulées depuis la scène où il a tué l'homme présumé à l'origine de la disparition de la petite. Joachim est rentré en France. Il a appelé son frère pour l'en informer. Ce dernier semblait à cran également, mais l'a félicité d'avoir aussi rapidement réagit. Aujourd'hui toute la famille se rend à une course pour le don du sang. Il n'a pas particulièrement envie, mais il ne peut pas agir comme s'il ne savait pas. Sa belle-mère les a tous prévenu il y a plusieurs jours de cela. Il ne sait pas si Anastasia compte venir. Il ne se rappelle plus la dernière fois qu'il l'a vue depuis l'incident. Ils dorment séparément et il vient de rentrer de Paris. Il lui a fait envoyer l'invitation pour la prévenir quand il a reçu les leurs. Il n'a jamais eu de réponse de sa part.

Il finit de s'habiller et s'apprête à rejoindre son frère et sa belle-mère. Il ouvre la porte de sa chambre pour en sortir et tombe sur Anastasia. Elle semblait sur le point de cogner à sa porte. Il est surpris ne s'attendant pas à la voir.

- Tu es enfin prêt ? Ta mère n'attend que nous.

- Tu viens ?

- Je pense que je n'ai pas trop le choix du point de vue de ta mère.

- Ça te fera du bien de ressortir également. Tu ne peux pas rester cacher ici constamment.

- Allons-y...

Anastasia n'est pas cassante, mais elle n'est pas agréable également. Il ne la comprend pas. Ils ne se comprennent plus. Il hallucine en se demandant comment cela aurait été si elle avait appris toute la vérité. Il a du mal à saliver rien qu'en y pensant. Il ne faut jamais que la vérité se sache. Jamais. Il en est plus convaincu que jamais.

Il reprend le contrôle de ses émotions et la suit silencieusement. Ils montent dans la voiture qui les mène tous les quatre à l'événement de la reine. Clovis semble éreinté, sûrement à cause des fêtes à répétition auxquelles il participe actuellement. La presse s'en donne à cœur joie à ce sujet. En dépit de l'insistance de sa mère pour qu'il arrête, il ne semble pas vouloir se ranger. Tout le monde au courant sauf Louis, suppose que c'est sa réaction à son divorce et la mort proche de leur père. Ils lui accordent tous une lassitude, que leur père n'aurait jamais permis en situation normale. Louis est lui-même en pleine gestion de ses problèmes, il n'a pas trop le temps de s'occuper sérieusement de son cadet. Il a dû aller le chercher à un hôtel ce matin où monsieur a passé la nuit ou les nuits dernières avec des inconnues et le ramener de force au palais pour qu'il se douche et s'apprête pour l'événement. En ne le voyant pas hier matin, sa mère biologique a dû demander ce service à Louis. Elle voulait absolument qu'il soit présent donc il l'a réalisé. Par moment, il en a marre de gérer les problèmes des autres, il a envie que quelqu'un en fasse pareil pour lui. Il a envie de pouvoir se reposer sur quelqu'un.

- J'espère que vous êtes prêts, dit la reine brisant le silence dans la voiture depuis le début du trajet.

- Oui, dit Clovis le visage fermé. Son frère lui donne un coup de pied. Il le regarde lui sourire avant de sourire à son tour. Oui mère, ne vous inquiétez pas.

- Parfait alors. Louis je pense que tu sais parfaitement quoi faire donc je n'ai pas besoin de m'inquiéter. Anastasia ?

Anastasia lève le regard vers la reine, qui attend sa confirmation. Elles se fixent en silence pendant de longues minutes. Louis est obligé de serrer fortement sa main discrètement pour la forcer à réagir.

- Oui...

- Parfait.

L'ambiance est encore plus tendue que tout à l'heure. Chacun espère qu'ils arrivent rapidement. Anastasia regarde par la fenêtre. Clovis est sur son téléphone. La reine lit un magazine de mode. Il retire sa main de celle d'Anastasia avant de commencer à travailler.

Ils arrivent assez rapidement à la zone de l'événement. Le cortège s'immobilise. On les informe de la démarche à suivre. Anastasia est stressée. Ses battements cardiaques se sont accélérés. Cela fait longtemps qu'elle n'a plus été à un événement public. Clovis sort en premier avec sa mère. Louis sort ensuite, attendant qu'elle sorte à son tour. Il est criblé de flash par les appareils photos des paparazzis. Il y a du monde qui ne semble n'avoir attendu que leur arrivée. La foule est maintenue à distance par les services spéciaux anglais.

Louis patiente pendant quelques instants et ne la voyant toujours pas sortir de la voiture, il retourne à l'intérieur.

- Pourquoi ne sors-tu pas ?

- Je n'ai pas envie d'y aller...

- Anastasia, on nous attend. On est déjà là... Tout le monde nous regarde. Elle se mord les lèvres. Je suis là. Je suis à tes côtés. Je te protègerai...

Il prend son visage entre ses mains et la force à le regarder dans le blanc des yeux.

- Regarde-moi. Elle tremble entre ses mains. Anastasia, s'il te plait...

- Votre altesse, on ne peut pas rester ici, lui dit un des h

ommes de sa sécurité. Il va falloir vous décider. La reine est déjà passée, nous devons y aller.

Louis réfléchit un instant. Il lâche la main de Anastasia.

- Tu restes dans la voiture. Emmenez-la en sécurité.

Il sort de la voiture et referme la portière. Il sourit et se prête au jeu. Il rejoint les autres membres de la famille sous la réjouissance générale de foule. Elle a des larmes qui coulent sur son visage. Elle a l'impression d'avoir échoué totalement. Elle a perdu son enfant, elle n'arrive plus à rien actuellement. Elle suppose que son mari doit la détester. La voiture se déplace en silence loin de la foule.

Louis est à côté de la reine et de Clovis pour jouer son rôle avant le départ de la course. Il s'approche de certains stands, ciblés et contrôlés par la sécurité, où des gens donnent du sang. Il discute avec eux rapidement, les remercie pour leur volonté à aider leur prochain et se déplace à un autre stand. Il le fait pour encore 4 ou 5 stands et discute avec une dizaine de personnes. C'est une partie de son travail de leur faire passer un bon moment. Mais il ne déteste pas cela. Les personnes à qui il a parlé lui ont demandé d'après Anastasia et lui ont présenté leurs plus sincères condoléances.

Il rejoint par la suite la reine et Clovis. La reine fait un discours avant le départ de la course. Il aurait bien aimé participer, mais il sait que le service de sécurité n'aurait jamais accepté une telle demande. C'est beaucoup de risques, ils auraient dit et c'est beaucoup de préparation. Par moment, il n'a plus envie de faire partie de ce modèle aristocratique. Il n'a pas envie d'attirer autant l'attention, de devoir prendre autant de choses en compte avant de pouvoir faire la moindre chose. Les avantages sont grands, mais les contraintes sont pesantes. Pendant que la course a lieu, ils vont chacun donner du sang sous le regard des médias. Une fois la course terminée, Clovis et lui remettent les prix aux premiers. Il imagine bien que c'est une idée de sa belle-mère. L'événement se déroule très bien jusqu'alors. Anastasia n'a toujours pas décidé de se joindre à eux. Il a bien vu le regard de la reine quand il les a rejoints tout seul.

Il se retrouve seul un moment. La reine et Clovis sont partis discuter avec des membres de vieilles familles anglaises qu'ils connaissent tous très bien. Eux aussi sont venus soutenir le mouvement. Louis suppose que la reine a prévu de recaser Clovis rapidement, maintenant qu'il est libre et divorcé. Il n'a toujours pas vu Mick et Christiane, bien qu'il ait aperçu et salué leurs parents. Il décide de lui passer un coup de fil pour savoir où ils sont.

- Vous êtes sacrément en retard…

- On sait... Putain nos parents vont nous faire encore des histoires pour rien. On est proche, on arrive dans 15 minutes.

Il raccroche par la suite. Un des gardes l'informe que la reine requière sa présence à ses côtés. Il se déplace accompagné. Il arrive à son niveau. Clovis n'est plus là. Elle discute avec une jeune dame qu'il ne connaît pas ou qui ne lui dit rien. La reine se tourne vers lui en le voyant arriver.

- Louis, justement je t'attendais...

- Me voici. Il se tourne vers l'interlocutrice de la reine. Il lui sourit et baisse légèrement la tête avant de la saluer. Madame...

- Je ne suis pas aussi âgée.

- En effet, elle n'a même pas encore 30 ans, rajoute la reine. Je vais faire les présentations. Louis, voici...

Un des gardes de la reine murmure à son oreille. Elle ouvre grand les yeux avant de s'en aller précipitamment.

- Je suis désolé qu'elle soit partie aussi rapidement. Vous discutiez ensemble.

- Elle doit être extrêmement occupée. Je comprends et cela ne m'offusque pas le moins du monde.

- Puisqu'elle n'a pas pu nous présenter correctement, puis-je connaître votre prénom ?

- Olivia, votre altesse. C'est un véritable honneur.

Louis réagit au prénom. Une sensation de nostalgie s'empare de lui, mais il ne saurait pas expliquer pourquoi. La brune aux cheveux longs le fixe étrangement. Il détaille ses traits, il a l'impression de la connaître, mais il ne se souvient pas...

- Vous venez souvent à ce genre d'événement ?

- Dès que j'en ai l'occasion. Et vous ?

- Je ne vis pas ici. J'ai seulement accompagné mes parents aujourd'hui. En parlant d'eux, les voilà qui arrivent.

Louis se tourne dans la direction que lui indique la jeune femme. Il ouvre grand les yeux quand il voit la Comtesse de Milestone revenir avec la reine. Tout prend subitement sens pour lui à cet instant. Il se retourne surpris vers son interlocutrice.

- Oli ?

-------------------------------------------------------------

Finalement, j'ai changé d'avis. Le prologue sortira aujourd'hui et les autres chapitres demain. Me revoici pour vous présenter le dernier tome de la série centrée autour des frères Andres et Louis. En espérant que cette histoire vous plaise autant que les dernières.

Bisous A.

Comment(s)
Download Book